Communiqué du 5 mai 1968

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de France soutient la juste lutte des étudiants contre le pouvoir des monopoles et le fascisme.

En effet, le pouvoir des monopoles par sa politique anti-populaire dans le seul but du profit capitaliste amis sur pied un plan, le plan Fouchet destiné à former des cadres technocratiques au service exclusif des monopoles, et qui aboutit à rejeter de l’enseignement supérieur une grande masse d’étudiants parmi lesquels en premier lieu ceux issus des classes laborieuses.

Devant cette politique réactionnaire, les étudiants Ont raison de Se révolter.

La bourgeoisie incapable de régler ce problème pacifiquement a recours aux méthodes terroristes et fait appel à la répression violente de la police.

C’est là une des premières manifestations de la renaissance du fascisme de notre pays devant la crise montante du système capitaliste sur les plans économique, politique et idéologique.

Cette crise qui déferle dans le monde capitaliste que ce soit aux U.S.A. ou en Europe, est le signe de la fin prochaine du système capitaliste.

Devant la montée des forces révolutionnaires des peuples d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine, et au sein même des bastions du capitalisme, la bourgeoisie décadente, pour tenter de garder son pouvoir ne peut avoir recours qu’à la violence et aux méthodes fascistes de gouvernement.

La recrudescence de l’activité des groupuscules fascistes de type “Occident” est un signe de Cette décadence. Le journal fasciste MINUTE a ouvertement appelé au meurtre, des étudiants, en les désignant sous le terme “d’enragés”. Il a été suivi en cela par toute la presse et les moyens de propagande au service des monopoles.

La direction du P.”C.”F. est venu au secours du chœur des réactionnaires, en reprenant les mêmes arguments, en appelant à la répression contre les étudiants en lutte en essayant de dresser la classe ouvrière contre eux.

Le Parti Communiste Marxiste Léniniste de France qui représente les intérêts fondamentaux de la classe ouvrière et du peuple s’engage à lutter résolument, pour lier le combat des jeunes intellectuels a. celui des travailleurs par sa propagande, sa presse “L’HUMANITÉ NOUVELLE”, et par l’action de ses militants. Il apportera aux étudiants son soutien militant et expliquera le sens profond de leur lutte aux travailleurs, lutte antifasciste et antimonopoliste, afin de briser l’isolement dans lequel la bourgeoisie et la direction révisionniste du P.”C”.F. tente de les enfermer.

La faillite du P.”C”.F. parmi les intellectuels révolutionnaires annonce sa faillite totale dans la classe ouvrière. La lutte des étudiants annonce les grands bouleversements qui vont avoir lieu dans les pays capitalistes, elle annonce les luttes révolutionnaires de la classe ouvrière, luttes qui balaieront le régime capitaliste.

Paris, le 5 Mai 1968

Le secrétariat du
PARTI COMMUNISTE MARXISTE-LÉNINISTE de FRANCE.

=>Retour au dossier PCMLF, PCR(ml), VLR, UCF-ML,
Nouvelle Cause du Peuple, NAPAP, Action Directe