La vision du monde de l’austro-marxisme : la République

La social-démocratie autrichienne rejetait le principe de pouvoir soviétique élaboré par le bolchevisme. Elle tenait à une république parlementaire, tout comme la social-démocratie allemande à la suite de Rosa Luxembourg par ailleurs. Cependant, la social-démocratie autrichienne allait bien plus loin que la social-démocratie allemande dans le rejet des institutions.

Pour elle, la République c’était la forme devenant forcément socialiste et seul le drapeau rouge allait de toutes façons avec. C’est un positionnement réellement centriste entre réformisme et bolchevisme.

La République se tient solide et inébranlable !
(à l’arrière-plan la mairie de Vienne la rouge)
La République entre nos mains
Jour de la République – notre jour !
Le 12 novembre à Vienne
Le 12 novembre à Vienne
L’Autriche est une République démocratique. Son vient du peuple (article 1 de la constitution)
Fête de la République à Vienne
Le parlement est menacé ! Le peuple la défendra !
Le parlement est menacé ! Une promenade dans le chef d’oeuvre de [l’architecte] Hansen
Une valorisation de l’art néo-classique strictement parallèle à celle en URSS
L’Autriche est une République démocratique… Et le restera, malgré tout ! (cette dernière expression est une allusion à Rosa Luxembourg qui l’employa)

=>Retour au dossier sur l’austro-marxisme