Le réalisme socialiste

Nous allons à une nouvelle vie, Ahmed Kitaev, 1953

Le réalisme socialiste est la conception communiste dans les arts et les lettres. Elle a été élaboré en URSS par Staline et Maxime Gorki, accordant aux artistes une valeur très importante comme ingénieurs des âmes.

L’art, lorsqu’il est authentique, reflète en effet la réalité et sa transformation.

L’artiste, au moyen d’un haut niveau technique, retranscrit la tendance s’affirmant dans la réalité, étant non seulement lié au peuple, mais capable d’agir de manière dialectique avec lui tant au niveau du contenu que de la forme.

Le dossier est également disponible au format PDF, ainsi qu’au format EPUB.

[html] La conception matérialiste dialectique du reflet

[html] Lénine et Tolstoï, Friedrich Engels et Honoré de Balzac

[html] La vérité comme critère esthétique

[html] L’art comme cours d’eau historique de la culture

[html] La combinaison de l’universel et du particulier

[html] La vie quotidienne

[html] Le caractère populaire

[html] La dimension socialiste

[html] L’ère des masses

[html] Le classicisme nouveau

[html] Le caractère national de l’art

[html] La chanson « Vaste est ma patrie »

[html] Le prolongement de l’héritage national

[html] Le premier congrès des écrivains soviétiques en 1934

[html] Le caractère accessible

Annexe

[html] La résolution du PCUS(b) sur l’opéra «La grande amitié»

[html] Andreï Jdanov sur l’opéra « La grande amitié »

[html] Mao Zedong affine la définition

[html] Les conseils et critères de Mao Zedong pour le réalisme socialiste

[html] 7 leçons chinoises pour le réalisme socialiste

[html] Jiang Qing sur la révolution de l’opéra de Pékin

[html] Lénine : Tolstoï, miroir de la révolution russe